Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 13:37

 

Salut à vous !!! heureux de vous retrouver après de longs mois de disette bloguistique. Comme certains doivent le savoir, on avait pas mal de boulot ces derniers temps avec le groupe (HK et les saltimbanks), vu qu'on préparait la sortie de notre prochain album ( pour mai prochain, si tout va bien ); et puis, il y avait aussi un autre projet qui m'accaparait; un projet que j'aurai le plaisir de vous présenter, tout prochainement. Mais trève d'excuses et de mystères à dix balles ;-)

Voilà, ci-dessous deux petits textes sur l'actualité politique de ce début d'année 2012. L'un est, disons, un billet d'humour ( "L'élection présidentielle : l'impossible scénario ); et l'autre, une réaction à cette énième sortie douteuse de Claude Guéant ( entre gens civilisés ).

Bonne lecture, 

A très vite.

 

I - Election Présidentielle : l'impossible scénario

 

J'aime les périodes électorales, j'aime voir ces hommes et ces femmes "touché(e)s par la grâce", guidé(e)s par la force du destin, ne connaissant que le "sens du devoir", prêt(e)s à donner de leur vie et de leur sang pour la grandeur de la France (sic). Il m'arrive même de regarder les émissions de politique comme certains vont au cirque ou au cinéma. 

Je n'irai pas jusqu'à écrire ici que nos dirigeants politiques sont des clowns, mais ce sont sans aucun doute de grands acteurs. Et, dans ce registre, mon idole, the "greatest", restera à jamais, the "one and only" : Djacques Cheerac !!! Lui, il était trop fort. Il était capable de vous la faire à l'envers, vous regardant droit dans les yeux, avec son sourire légendaire, et en vous entendant lui dire "merci, Monsieur le Président"

Chirac, c'était du genre à faire reporter son procès pendant près de 20 ans, pour finalement nous dire : "je ne me souviens plus, c'était il y a si longtemps; je suis tellement vieux, et tellement malade...". Et, le pire, c'est qu'on se surprenait à penser que le juge était vraiment un salaud de poursuivre comme ça un vieil homme qui a servi la France toute sa vie !!! Chirac, c'était le plus grand, le plus beau des escrocs, il nous endormait avec classe. Le roi des braquages sans armes, ni haine, ni violence; Gentleman Cambrioleur façon Arsène Lupin ! et puis il avait l'air tellement sympa. On se disait tous qu'il devait être à la vie comme à "l'écran".

Sarkozy, avec l'âge, il commence à avoir un peu de Chirac en lui. Je veux dire qu'il "joue" presque aussi bien que lui. L'autre soir, à la télé, quand même, c'était du grand art !!! Il nous a tout fait. il passait de la mélancolie, à la colère, de la confidence profonde, aux éclats de rire en passant par la force de conviction... En fait, il ne manquait plus que la petite larmouchette. Mais, je vous parie qu'avant la fin de l'élection, il va nous la sortir. Celà lui suffira-t-il cette année pour remporter la palme d'or élyséenne ? Je ne l'espère pas, mais je sais que c'est du genre à ne pas lâcher l'affaire. Sarko, il est un peu comme ces adversaires que l'on déteste mais dont on est bien obligé de reconnaître la force et le talent. Sarko, c'est le David Copperfield de la politique, le roi de l'illusion; il a du "Messi" en lui. Pas Jésus, non; Messi le footballeur. Petit comme lui, vif, rapide, il ne tient pas en place: impossible à marquer. Il bouge, il bouge, il bouge... à vous en donner le tournis. Tu crois le voir au millieu du terrain, et hop, il te fait un passement de jambes à gauche. Il est passé où le ballon ?  Et puis d'un coup, il décroche pour retrouver sa place favorite : l'aile droite !!! Là où il aime flirter avec la ligne de touche, toujours border-line, à la limite du Hors-jeu, à la limite du carton rouge. Mais, avec son pote Guéant comme juge de touche, il s'arrange toujours avec les règles pour que "ça passe". N'oubliez jamais que Sarko est un grand ami de Bernard Tapie, alors si il faut acheter le match pour gagner, il ne s'en privera pas !!!

Et, c'est pour ça que je ne partage pas l'enthousiasme actuel de beaucoup de gens qui pensent que "c'est plié", qu'il ne peut plus passer. 

Mais attention, parce qu'en face, il y a... François Hollande, Ze françois Hollande !!! Ne rigolez pas s'il vous plaît. Hollande, c'est le mec qu'on a sous-estimé tout sa vie. Partout où il est passé, on l'a jamais pris au sérieux. Tout le monde a toujours pensé qu'il n'était qu'un second couteau, un homme de l'ombre... Il n'a jamais fait peur à personne. On le qualifiait volontiers de mec "sympa", "drôle", "amusant", mais certainement pas d'homme "sérieux", "capable"... Et au final, où sont passés les autres ? Et qui reste-t-il ? lui et personne d'autre !!! Il me fait penser un peu à "Kaiser Söze" dans Usual Suspects. Dans ce film, on retrouve une bande d'escrocs notoires tous suspectés d'un crime de grande ampleur. Ils ont tous la gueule de l'emploi, la classe, le style... Tous, sauf un : petit, infirme, voleur sans envergure, ne payant pas de mine. Et, à la fin ( désolé pour ceux qui ne l'ont jamais vu, mais ne pas avoir vu ce film est en soi un crime ;-), on comprend que le "big-boss", la légende, le "killer number one", c'est bien lui, le petit infirme.

Par exemple, quand certains évoquaient un coup monté contre Strauss Kahn, ils pensaient tout de suite à Sarkozy, mais jamais personne n'a osé penser que ça pouvait être un coup de François Hollande !!! Ahah, ça vous en bouche un coin. 

De tous ces débats, de tous ces discours, de toutes ces campagnes électorales, j'en ai finalement retenu une chose : Ce qui compte, ce n'est certainement pas la "vérité"; ce n'est certainement pas le fait de savoir "qui a raison ou qui a tort"; qui a "de bonnes idées"... Non, Ce qui compte, c'est l'histoire que l'on raconte aux français; Et comment on arrive à les embarquer dans cette histoire. Je crois que les aspirants au poste "suprême" se dsent que les gens ont juste besoin de rêver un peu, de senflammer quelques semaines, de rire, de s'émouvoir, d'y croire... Mais qu' à la fin de l'élection, ils comprendront naturellement que le film est terminé; qu'il faut quitter la salle de projection électorale et retourner à la "dure réalité". 

Parce qu'au fond, toutes ces promesses, toutes ces belles paroles, tous ces "moi je sais", "moi je ferai ci", "et moi, ça",  toutes ces postures, ces répliques, ces tirades, ces envollées, ces personnages lyriques, ces décors, cette mise en scène... tout ça, ce n'est que du cinéma.

Alors, puisqu'on se fout de la vérité, puisque ce qui compte, c'est d'avoir une histoire à raconter. Et que plus l'histoire sera tordue et farfelue, plus les gens risquent d'y croire, alors, voici la mienne : 

Il y a très exactement 18 mois, le Président de la République, Nicolas Sarkosy a fait appeler François Hollande, et lui a secrètement donné rendez-vous à l'Elysée. A la tombée du jour, les deux hommes se sont retrouvés à marcher seuls dans les jardins présidentiels, et c'est là que Sarko a proposé une sorte de pacte, à son hôte d'un soir pour qu'ils se retrouvent "en finale tous les deux" au soir du 22 avril 2012. C'est ainsi qu'ils ont d'abord éliminé DSK, rival commun, hautement dangereux. Le piège était grossier, mais comme Strauss Kahn l'était tout autant, ça ne pouvait que marcher !!! Suivant ce pacte encore, ils vont empêcher l'héritière du clan Lepen d'avoir ses 500 signatures. Vous aurez d'ailleurs noté que quand des journalistes leur posent la question sur la présence de Marine Lepen à l'élection, ils font tous deux la même réponse :"Vous ne voulez quand même pas que je m'occupe d'elle ?". Suivant ce pacte enfin, si par malheur un Bayrou ou un Mélenchon montaient un peu trop dans les sondages d'opinion, on leur découvrirait aussitôt une liaison secrète, des maîtresses cachées, une mallette de billets enterrés au fond du jardin, un passé de délinquant sexuel, ou je ne sais quel autre vice, crime ou défaut éliminatoire.

Le Président avait proposé ce pacte à François Hollande, parce que lui aussi pensait que le Hollande ne serait jamais en mesure de le battre. C'était le bon adversaire, le faire-valoir idéal !!! Mais voilà, comme à son habitude, François Hollande a profité de la confiance aveugle qu'on lui faisait pour passer devant tranquil-pépére, en disant même "pardon", "excusez-moi", "je dois passer, on m'attend là-bas, devant".

Le Président ne supporte pas de s'être fait ainsi berner. Aussi, devant son proche entourage, il ne cache plus son agacement extrême, jusqu'à promettre de "butter Hollande si il le faut". Le coup de la farine, la semaine dernière, ce n'était qu'un avertissement en bonne et dûe forme. Le message était clair : "Je peux t'atteindre comme je veux, où je veux. Lâche l'affaire où la prochaine fois, ce ne sera pas que de la farine". 

Pour la fin du film, il me manque deux données de poids : "comment va désormais se comporter Hollande ?". Lui qui va devoir changer de registre. Et oui, le mec qu'on ne prend pas au sérieux, c'est fini. Maintenant, il avance à visage découvert. Est-ce qu'il saura faire ? Et, Sarko ira-t-il jusqu'au bout de ses menaces ??

La suite au prochain épisode...

 

 

II- Entre gens civilisés

Il ne peut pas s'en empêcher Claude Guéant, chaque semaine, il faut qu'il nous en sorte une... Jusqu'à présent, j'ai réussi à m'empêcher de rebondir, pensant qu'il ne fallait pas faire de publicité à ce monsieur.  Mais là, c'est juste plus fort que moi.

Alors, si j'ai tout bien compris, il nous parle cette fois de la nécessité de « protéger » notre civilisation face à d'autres qui seraient donc forcément dangereuses, et hostiles. En fait, la chose que je regrette vraiment dans cette déclaration, c'est Monsieur Guéant ne l'ait pas tenue à Poitiers. Ça aurait eu de la gueule ! 1300 après Charles Martel, là-même où la conquête arabo-musulmane avait été stoppée.

Mais non, Claude, faut pas croire ce qu'on t'a dit à l'école, Charles Martel, n'a pas arrêté les arabes à Poitiers, il a arrêté les arabes à moitié !!! Oui bon, j'avoue, la blague ne vole pas bien haut, mais comprenez-moi, j'essaie de me mettre au niveau du Ministre.

Plus sérieusement, Claude Guéant nous ressort la bonne vieille théorie du Choc des civilisations. Et, j'ai beau essayé d'en rire pour « dé-dramatiser », cette phrase n'a rien d' innocente. Elle reflète un courant de pensée répandu et influent, selon lequel, le monde est constitué de blocs civilisationnels figés, immuables, voués à s'affronter, à se défier. 

Il est clair qu'en cette période électorale, Claude Guéant choisit ses mots avec l'accord de l'Elysée. Aussi, Messieurs Guéant et Sarkozy sont tout sauf incohérents : Ils pensent que dans notre ère mondialisée, tout peut circuler, tout peut s'échanger, sauf les cultures et les valeurs.

Ils ne pensent pas que les différentes civilisations puissent concourrir à l'Histoire de l'humanité; Qu'elles ont toutes en elles une part de génie et une part d'ombre; Qu'elles ont toutes à prendre et à donner; à prendre et à laisser; Qu'elles ont toutes de quoi s'inspirer les unes des autres.

Eux, préfèrent les noter, les classer, les comparer; En plaçant la leur, la "nôtre" en première place, évidemment; nous ressortant encore le bon vieux slogan « nous n'avons pas les même valeurs ».

C'est suivant cette logique que lorsqu'ils parlent d'immigration, ils utilisent la notion d'assimilation, parce que, selon leur pensée, un immigré porte en lui une culture et une civilisation, et que ces notions ne peuvent pas et ne doivent pas se mélanger les unes aux autres. Chaque immigré est donc comme porteur d'un virus. On doit le « vacciner », le mettre en quarantaine, ou le renvoyer dans son pays. C'est une question de « survie » pour notre pays, et plus largement, pour notre « civilisation »... 

Bien sûr, les tenants de cette théorie sont de tous bords. Messieurs Guéant et Sarkozy pourraient donc assez facilement se trouver des alter-égos arabes, juifs, russes, ou chinois... pensant, comme eux, qu'il faut se protéger les uns des autres, ne pas se mélanger; pensant que d'une certaine manière "la guerre" a déjà commencé. Les meilleurs ennemis du monde !!!

Il est bien possible qu'on se retrouve un de ces bientôt, coincés entre les uns et les autres. Et qu'ils nous demandent chacun de "choisir notre camps"; suivant la bonne vieille réthorique du "celui qui n'est pas avec nous est de fait contre nous"... 

Et si nous ne nous laissons pas embarqués, si nous ne suivons ni leur logique, ni leurs raisonnements, nous accuseront-ils les uns et les autres de traîtrise ? deviendrons-nous alors les ennemis ( intérieurs ) de la nation, les ennemis de leur(s) civilisation(s) ?  Serons-nous traités de "lâches" ou de vendus ? Ou serons-nous plutôt de la veine de ces déserteurs qui ne se laissent jamais imposés des guerres qui ne sont pas les leurs, et qui préfèreront toujours choisir eux-même leur(s) cause(s) et leur(s) combat(s) ?

Il y a quelques mois, un ancien « grand dirigeant » européen disparaissait. Il s'appelait Vaclav Havel. Et, notre président ne tarissait pas d'éloges, vantant "une vie tout entière vouée au combat contre le totalitarisme et pour la tolérance, la promotion des droits de l'Homme et la lutte contre l'oppression..."

Alors, pour finir, on peut se rappeler ces quelques mots de Monsieur Havel, simples mais remplis de bon sens : « nous vivons désormais au sein d’une seule et même civilisation globale ».

La pensée de Monsieur Havel était en effet opposée à celle de Guéant-Sarkozy, qui pensent comme leur « gourou » Samuel Huntington ( auteur du « choc des civilisations » ) que "la civilisation universelle qui rassemble des hommes du monde entier partageant les mêmes valeurs de démocratie, et de droits de l'homme, ne représente qu'une infime part de la population mondiale, ce qui est insuffisant pour donner une civilisation universelle homogène ».

Si il est un combat dans lequel je me laisserais embarquer volontiers, c'est bien celui-là : faire partie de cette infime part de la population mondiale, parmi quelques autres déserteurs de mon espèce.

 

"On s'ra des centaines, des centaines de milliers, des millions"

in "No Pasaran" ( HK et les saltimbanks)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sophie SARRASSAT 05/03/2012 13:05

HK avec ton talent tu réussis à réunir des générations tellement différentes. Merci de me permettre d'échanger et partager des opinions avec mes parents et mes grands-parents.
Dans une société empreinte de rejet des autres, d'individualisme, tu réussis à nous faire croire en nos rêves. :-)
Merci, et on compte sur toi pour une suite à ces commentaires d'actualité.

UD CGT 63 16/02/2012 10:06

Salut,

Sur votre site, votre page facebook, nous avons pu constater que notre rendez-vous est pris en compte : le 16 juin 2012 à Clermont-Ferrand pour la fête des liuttes et de la solidarité. Ca va être
énorme ! On compte sur vous; déjà les militantes et les militants sont sur le pont. Pour nous , c'est un pari, avec sa part de risque. Mais avec vous, on est sûrs de rencontrer un vrai succès : un
fête populaire de masse propre à gonfler les rapports de forces qui ne devront pas manquer de s'exercer après les élections...

Jean-François JULOU 13/02/2012 10:23

Bonjour,

Je suis salarié dans une association de jeunesse à Tours, l’association des Compagnons Bâtisseurs. Notre association s’est créée après la guerre autour de 2 objectifs : le 1er, la reconstruction de
logement et la 2nd la création d’une paix durable entre les peuples.
Aujourd’hui, nous accompagnons techniquement les habitants à la remise en état de leur logement et nous accueillons des jeunes (de tout horizons, toute nationalités) sous statut de volontaires pour
qu’ils puissent participer à une action de solidarité et pour qu’ils puissent échanger sur le monde.
L’une de nos actions que nous menons depuis 2010 est ce qu’on appelle un Atelier de Quartier. Nous intervenons sur le quartier populaire de La Rabaterie à Saint Pierre des Corps. L’objectif est
d’accompagner les habitants du quartier à la remise en état de leur logement mais dans une dynamique collective. Les habitants interviennent les uns chez les autres. Nous faisons de la médiation
locataires/ bailleur pour que le bailleur fasse les travaux qui sont à sa charge avant que nous intervenions.
Cet été, nous avons décidé de mettre en place sur ce quartier ce qu’on appelle un Echange de jeunes Européens. Nous allons travailler avec 5 jeunes du quartier et allons accueillir 4 groupes de 5
jeunes de pays européens différents (Grecques, estoniens, autrichiens et belges), l’objectifs est de parler des difficultés que rencontrent cette jeunesse et de débattre de cette fameuse
citoyenneté chère aux pays occidentaux (lorsqu’on voit ce qui se passe en Grèce, on peut se poser des questions), de travailler sur la tolérance et de se battre contre la montée de l’extrême droite
en Europe. Nous sommes une association d’éducation populaire, je crois profondément que par les temps qui courent, il est de notre devoir d’éduquer à la citoyenneté (dans le sens politique du
terme). Le risque aujourd’hui en Europe existe de voir l’extrémisme (nationaliste et religieux) ressurgir. Malheureusement les associations d’éducation populaire sont assez mal menées en ce moment
alors que nous avons plus que jamais un gros travail sur une nouvelle définition du « vivre ensemble » plus solidaire, plus tolérant.
Je vous ai rencontré à la nuit solidaire contre le mal logement à Paris il y a 2 ans. C’est le 1ère fois que j’entendais HK et les saltimbanques. Vous êtes militants, vos textes permettent la
réflexion sur « le vivre ensemble ». Vous êtes proche de la Fondation Abbé Pierre, et vous luttez contre le mal-logement. Dans la philosophie, nous avons de vrais points commun.


Je vous envoie donc ce mail au culot, parce que si je ne l’envoyais pas j’aurais des regrets mais sachant qu’il est peu probable d’avoir une réponse positive.

J’arrive donc à ma demande, notre échange de jeunes européens se déroulera du 4 au 19 juillet 2012. Nous allons travailler avec une compagnie de théâtre forum, travailler sur des fresques et à la
fin du séjour, nous mettrons une scène au milieu de quartier pour faire une représentation et interroger les habitants du quartier sur ce que nous voulons comme monde pour demain.

Seriez-vous disponible pendant ce séjour pour participer à cet échange et travailler avec nous à la construction d’un nouveau rapport au monde et aux autres ? Je sais que la tache est rude mais il
nous faut penser globalement et agir localement pour que les choses changent.

Merci d’avoir lu ce mail jusqu’au bout et peut-être à bientôt,

HK 08/02/2012 13:49

Pour le livre, qui sait, très bientôt peut-être ;-)

Et, oui Hervé, bien sûr, je suis bien l'auteur des textes de ce blog.

Pour être très précis, il y a eu trois textes de ce blog qui ont été le fruit d'une écriture collective; à chaque fois, je l'ai bien précisé de manière claire et visible, en signature des textes en
question. Il s'agissait des textes ( "comme au bon vieux temps des croisades"; "les vrai chiffres de la grève" et "toujours la même histoire". )

A Bientôt

Anne 08/02/2012 10:02

Enfin ... il était temps !
Nous avons bien fait d'attendre si longtemps cette nouvelle magnifique perle d'écriture et de pensée !
C'est un régale pour les yeux et pour l'esprit, alors MERCI !

PS: stp, n'attends pas 9 mois pour enfanter le prochain ;-)

Présentation

Recherche

Pages

Liens