Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 22:50

 

C'était en mai 2010, en Région parisienne, à l'occasion d'une manifestation commémorant la Nakba*. 

Au programme du jour : une rencontre-débat avec un célèbre diplomate français, ancien résistant et co-auteur de la déclaration universelle des droits de l'homme ; suivie d'un instant "concert" proposé par une bande de saltimbanques de fortune roubaisiens.

Le célèbre diplomate, vous l'aurez deviné, n'était autre que Stéphane Hessel. Alors bien sûr, aujourd'hui, c'est facile, tout le connaît le lascar. Mais cette rencontre, c'était juste avant le phénoménal succès de son pamphlet "indignez-vous !". Et donc, dans l'immense salle des fêtes, nous n'étions pas plus de 50.

Les organisateurs semblaient si fers de l'avoir comme invité d'honneur. Je me revois encore demandant à mes amis : "c'est qui ?". Et oui ! oserais-je l'avouer, je ne savais pas qui il était. Je n'étais pas le seul d'ailleurs. Mais, Smartphone aidant, nous avons pu, très vite, lire la biographie complète de ce Monsieur : Impressionnant !!!

Et voilà qu'il apparaît dans la salle avec son petit "air de rien", presque guilleret. Avec Saïd ( Alias Toufik ), et quelques autres "néo-fans", on s'empresse d'aller faire la photo avec la star du jour. 

Dans la petite vidéo ci-dessous, filmée justement par Saïd, vous pourrez voir que je me la raconte un peu, genre : "Mais c'est Stéphane Hessel, voyons !!! qui ne connaît pas Stéphane Hessel !!?".

Et, on peut voir aussi que, ô scandale, Stéphane Hessel n'avait pas le CD d'HK et les saltimbanks ;-)
 

 

 

Plus sérieusement, je me souviens que ce jour-là, il s'était présenté à nous comme étant un "vieux monsieur". Je me suis rappelé alors qu'en arabe le vieux monsieur se disait "Kébir", ce qui signifie aussi " le grand monsieur".

Avec le grand monsieur, nous nous recroisés deux fois, en marge d'autres événements militants : En 2010 toujours, en soutien au tribunal Russel pour la palestine, au cabaret sauvage ; Puis en février 2011 à Evreux, lors d' une journée autour de l'esprit de résistance, organisée par une amie enseignante.

En février 2011, justement, on venait de sortir notre album "citoyen du monde" ( partisan d'un monde sans frontières...). Certaines critiques nous reprochaient à l'époque notre côté "peace & love", "naïf", "manichéen", "facile", etc... Alors quand, ce jour-là, j'ai vu sur une table le livre de Stpéhane Hessel intitulé "Citoyen sans frontières", et que j'ai pu en parcourir quelques pages, toutes ces critiques m'ont paru soudain tellement dérisoires. Ce qu'on disait, à notre façon, à notre modeste niveau, et en musique, était comme "validé" par la pensée d'un grand résistant !!!

En mai 2011, Farah C, journaliste à l'Humanité, me proposait de rencontrer Stéphane Hessel une quatrième fois. C'était en marge d'un concert de soutien au journal fondé par Jaurès. Les organisateurs voulaient rendre hommage au "grand monsieur". Il devait venir lire "en live" un extrait de son pamphlet "Indignez-vous" ; et, on m'avait demandé si je pouvais, suite à sa lecture, mettre en musique une partie de son texte. Je devais être accompagné, sur scène, par Manuel Paris, guitariste d'HK et les saltimbanks, ainsi que par le saxophoniste Rodolphe Lauretta et ses musiciens. 

Le projet était beau, et j'étais honoré qu'on fasse appel à moi. Un tel hommage à un tel monsieur, ce n'est pas rien !

Dans un premier temps, je n'ai pas réussi à mettre en musique le texte "indignez-vous". Il n'était malheureusement pas du tout adapté au format "chanson" ou "slam". Alors, je me suis dit que "hommage pour hommage", j'allais essayer d'écrire un texte, fidèle à l'original, reprenant peut-être quelques mots forts, mais un texte, englobant plus largement l'oeuvre, l'histoire et le discours de Stéphane Hessel. 

J'avais peut-être été inconscient ou prétentieux, en tout cas, c'est vrai, je m'attaquais à une montagne. Et, j'ai bien des fois failli faire demi-tour. J'avoue avoir passé quelques nuits blanches devant quelques pages blanches. Je me suis un peu la pression pour écrire ce texte en me disant "qu'en pensera-t-il ?", "est-ce qu'il s'y reconnaîtra vraiment ?", "tout est-il bien fidèle ?", "ai-je le droit d'écrire ça ?"... 

Finalement, je crois y être arrivé. J'ai fini un texte qui me plaît, et qui j'espère lui plaira. Avec mes amis, nous avons composé la chanson, que nous avons pu chanter lors de ce concert de soutien. Malheureusement, les organisateurs n'avaient pas pu prendre contact avec Stéphane Hessel. Il n'était pas là.

Mais, la chanson existe, et nul doute qu'on aura bientôt l'occasion de la chanter sur scène. Et, peut-être même que le grand monsieur pourra alors l'entendre.

D'ici-là, voilà, ci-dessous, le texte en question : 


"Indignez-vous !"

 

 

 

Je me suis levé un matin

Sombre jour de l'existence

J'ai levé la voix et le poing

Quand la règle était le silence

 

J'en ai vu monter dans des trains

Partir dans un brouillard immense

Je ne pouvais être ni complice, ni témoin

Je suis entré en résistance

 

Une voie pavée d'espérance

Peuplée de femmes et d' hommes debout

Un choix, comme une évidence

Entre potence et corde au cou

 

Je suis revenu de si loin

Je rends grâce à mon étoile

La mort m'a oublié en chemin

A dora et a Buchenwald

 

93 ans je peux croire

Que ma fin n'est plus très loin

93 ans voici ma mémoire

Prenez en le plus grand soin

 

L'indignation obstinément

Dans un monde au garde à vous

Soyez de ceux qui marchent contre le vent

Mes amis, indignez-vous !

 

 

Indignez-vous !”

C'est un vieux monsieur qui vous parle

Brandissant son étoile

 

 

Pensez-vous donc qu'aujourd'hui

Les motifs de soulèvement nous manquent

Quand nos propres vies sont à crédit

Sous la dictature des banques

 

L'argent commande aux actionnaires

Eux-mêmes commandent aux présidents

Qui ordonnent aux gens ordinaires

D'exécuter bien gentiment

 

« Toute cette nourriture invendue

Jetez-la donc à la poubelle

Et au-dessus du tas d'ordure

Versez-moi dix litres d'eau de Javel »

 

Voilà le monde qui est le nôtre

Absurde, cruel, et sans pitié

Jusqu'à ce que frappe à notre porte

Ce maudit seuil de pauvreté

 

Les droits de l'homme mis en jachère

Vendus, en portions individuelles

Quand la crise alimentaire

S'éternise devant l'Eternel

 

Mais miracle quand des milliards

Sont trouvés dans la seconde

Pour sauver Maître dollar

Et tous les banquiers de ce monde

 

 

"Indignez-vous !”

C'est un vieux monsieur qui vous parle

Brandissant son étoile

 

 

Nos chaînes sont certes moins visibles

Qu'aux sombres temps de l'esclavage

Mais nos esprits sont pris pour cibles

Qu'ont-ils fait de notre héritage

 

Compétition à outrance

Amnésie généralisée

Produits de consommation de masse

Pour une jeunesse anesthésiée

 

Il est grand temps, mes amis

De rallumer enfin les étoiles

Qui ont guidé toute sa vie

Ce vieux monsieur qui vous parle

 

J'ai été cet arménien

Je suis toujours ce juif allemand

Je suis le peuple palestinien

La justice est mon seul camps

 

Soyez, citoyens sans frontières

De ces peuples qui se soulèvent

Contaminez la terre entière

De vos révoltes et de vos rêves

 

Indignez-vous, c'est votre droit

Et en mémoire de tous ceux-là

Qui meurent chaque jour de ne pas l'avoir

Ce droit est de fait un devoir

 

 

”Indignez-vous !”

C'est un vieux monsieur qui vous parle

Brandissant son étoile

 

 

-------------------------------------------------------

* La Nakba ( également orthographiée Naqba ) est issue du terme arabe signifiant "la catastrophe", et c'est par ce terme que les palestiniens font référence à l'exode de 1948 où environ 700 000 Arabes palestiniens quittèrent ou furent expulsés de leurs villes et villages et se virent refuser tout droit au retour sur leurs terres tant pendant qu'après le conflit.


 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

S 14/01/2016 19:23

J'aime beaucoup cette chanson, et je la prend pour mon histoire des arts vous auriez pas un conseil sur comment l'aborder, par ou commencer?? Merci d'avance !

hugo 14/03/2013 20:06

J ADORE HK ET LES SALTIMBANQUE , j ai un cd de ce groupe , puis je mettre le lien vers ton blog ou pas par rapport a indignez vous
merci de me répondre

HK 18/03/2013 10:12



Aucun souci Hugo ! Avec plaisir



Claire FABIROU 26/11/2012 19:52

pourriez-vous mettre les partitions ou accords de vos musiques. ca permettrait à vos fans de les rejouer

laetitia féraux 08/02/2012 23:34

magnifique chanson que j'écoute en boucle et qui me submerge d'émotions il n'y à pas à dire elle me prend aux tripes, j'ai eue la chance incroyable de rencontrer ce monsieur en 2009 lors de la
journée mondiale du refus de la misére, qui était organisée par l'asso à laquelle j'étais engagée. malheureusement pour moi j'étais comme toi je ne savais pas du tout qui c'était à l'époque, et
j'avais pas ton bol je n'avais pas d'iphone pour regarder qui c'était, mais son discours et la conviction et l'énergie qu'il y mettait m'à marqué profondément, tu lui as rendu un super hommage,
merci

Combes Clothilde 05/02/2012 15:00

Je fais actuellement un TPE sur le thème des Indignés, et j'ai donc par mes recherches, eu l'occasion d'écouter votre chanson "indignez-vous". La mélodie, les paroles et votre voix sont vraiment
pleines d'émotions. Merci pour ce beau moment de solidarité et d'humanité.

Présentation

Recherche

Pages

Liens